Les critères pour reconnaître un bon vin

Compléments alimentaires pour chevaux
Où se procurer des compléments alimentaires pour chevaux ?
mars 19, 2024
Les visages derrière les étals : Qui travaille à l’épicerie ?
avril 11, 2024

Les critères pour reconnaître un bon vin

vin rouge du Ventoux bio

vin rouge du Ventoux bio

Presque tout le monde sait distinguer un mauvais vin d’un bon. En revanche, identifier les bons vins est un art et la chose la plus importante est de savoir pourquoi ils sont bons. Par conséquent, connaître les normes de qualité du vin est une compétence essentielle pour tous ceux qui apprécient cette boisson importante. Après tout, tous les vins ne se valent pas !

L’équilibre du vin

Tout doit être en harmonie : c’est un équilibre délicat des saveurs. Chaque élément analysé (degré d’alcool, arôme, acidité, tanins, sucres) doit avoir sa place, jouer son rôle et s’harmoniser avec les autres. Chaque élément analysé doit être bien intégré à l’ensemble.
Dans les vins blancs, il s’agit généralement d’un équilibre entre l’alcool et l’acidité. Dans les vins rouges, l’équilibre entre l’acidité, les tanins et l’alcool doivent être délicatement dosé au cours du processus de vinification. Un vin équilibré est un vin dans lequel aucune de ces sensations ne domine. Si un élément prédomine nettement sur les autres, le vin est considéré comme déséquilibré. À ce sujet, si vous voulez déguster un vin plein de finesse, riche en arômes fruités, optez pour le vin rouge du Ventoux bio. Ce vin se distingue par sa belle fraîcheur, ample et ronde en bouche, mais encore, c’est un vin végan.

Intensité de l’arôme

Plus l’arôme d’un vin est intense, plus son goût est intense. L’intensité de la saveur détermine la qualité du vin. On dit d’un vin qu’il a un arôme intense si l’on peut sentir l’arôme sans mettre le nez dans le verre. Si c’est difficile de sentir l’arôme même avec le nez dans le verre, le vin est dit moins intense.
Certains cépages ont une intensité aromatique plus importante que d’autres, comme les vins blancs de Sauvignon ou de Riesling. Cela ne signifie pas qu’ils produisent naturellement de meilleurs vins. En outre, l’intensité aromatique d’un vin contribue à sa typicité et doit donc être prise en compte lors de la dégustation.

Complexité des arômes

La complexité des arômes indique le nombre d’arômes perçus par le nez. Plus les arômes sont riches, plus la qualité du vin est élevée. Un vin ne présentant qu’un ou deux arômes simples sera ennuyeux. Un vin de bonne qualité aura une variété d’arômes subtils. Certains vins, parfois jeunes, n’ont pas encore développé tout leur potentiel aromatique, mais on peut y voir la concentration des saveurs.

Des arômes durables

Certains vins rouges ou blancs ont des arômes qui persistent longtemps après avoir été ingérés ou recrachés, comme s’ils étaient encore en bouche. La persistance de l’arôme est le signe d’un bon vin. Les mauvais vins, en revanche, ne persistent pas longtemps en bouche.
La dégustation d’un vin se déroule en plusieurs étapes. La dernière étape, dite « arrière-goût », consiste à évaluer la persistance des arômes du vin. On utilise une unité de temps équivalente à une seconde – l’arrière-goût – pour mesurer l’impression aromatique d’un vin. Cette mesure donne une impression objective de la qualité du vin. La persistance des grands vins français est reconnue.

Typicité

C’est un terme de base difficile à définir. Les vins de bonne qualité doivent présenter des caractéristiques reconnaissables qui découlent principalement du cépage et du lieu d’origine. Le vin doit donc refléter le cépage et le terroir, même si tous les vignerons du vignoble ne produisent pas un vin typique.
La typicité n’est pas synonyme de standardisation. La typicité est également une caractéristique évolutive qui change d’une année à l’autre sous l’influence des variations climatiques d’une année à l’autre. Un vin de qualité médiocre donne l’impression qu’il peut provenir de n’importe où et être élaboré à partir de n’importe quelle variété de raisin. Les vins de qualité supérieure, en revanche, reflètent la qualité des cépages utilisés et des régions où ils sont cultivés.